Posts related to James Fergusson

James Fergusson (1621-1667) était ministre de Kilwinning. Il a été l’auteur de commentaires très estimés sur l’Écriture. C H Spurgeon les décrivait comme ceux d’un “grand, gracieux et savoureux divin”. Il avait beaucoup de craintes concernant son propre état à sa mort. Alexandre Nisbet l’exhorta à dépendre des promesses de Dieu. Fergusson commença à dire “Entre tes mains je remets mon esprit” et s’arrêta sans aller plus loin. Nisbet a dit : “Dis-le, mon frère !” “Oh, puis-je dire, car tu m’as racheté ?”, répondit Fergusson. “C’est une grande affaire pour moi de le dire”. Presbytérien convaincu, il prêcha fidèlement contre la domination gouvernementale de l’Église. Il a écrit pour défendre les principes presbytériens et l’indépendance spirituelle du gouvernement de l’Église par rapport au gouvernement civil.

Mar 30

Garder le calme à l’ère de la colère

On est de plus en plus en colère, à propos de beaucoup de choses. C’est l’émotion dominante dans les sociétés occidentales au quotidien. Cette serre de colère – les médias sociaux – est encore plus enflammée de rage (selon une nouvelle étude). La frust …

Mar 6

Tirer le Meilleur Parti du Temps dans le Pire des Cas

Pour beaucoup d’entre nous, il semble que le temps soit synonyme de pression. Nous sommes “pressés par le temps” parce qu’il y a moins de temps disponible que ce dont nous avons besoin pour répondre à nos “priorités urgentes”. On dirait que le temps no …

Feb 14

Penser aux meilleures pensées

Des recherches récentes concluent que ” prendre du temps pour penser à vous et à vos proches a des avantages psychologiques et physiques “. L’étude visait à découvrir pourquoi cela pourrait mener à des niveaux plus élevés de bien-être et à une meilleur …

Nov 22

Résister au perfectionnisme dans la recherche de la vraie perfection

Le perfectionnisme ruine une génération. Dans un monde qui accorde le maximum de valeur à la performance, au statut et à l’image, tout ce qui n’est pas parfait est un échec. Le perfectionnisme a augmenté au fil des générations et c’est une épidémie qui …